Le volcan Masaya

{short description of image}

Culminant à 635m, le Masaya est un volcan se situant dans une caldeira de 11km sur 6km environ, située à une vingtaine de kilomètres de la capitale du pays, Managua. Ce volcan comporte cinq cratères (Masaya - le plus grand, avec un diamètre de 450m et une profondeur de 300m), Nindirí, San Pedro, San Fernando, Comalito, et le Santiago, cratère actuellement actif). Un lac se trouve à l'Est de la caldeira, et sert de réservoir d'eau potable à la ville de Masaya, construite immédiatement en surplomb.

Le cratère du Masaya, depuis le Mombacho Le cratère Santiago, depuis l'entrée du parc La caldeira et le lac, depuis le sommet du volcan
Le Masaya, depuis le Mombacho Cratère Santiago, depuis le musée La caldeira et le lac, depuis le sommet
Coulée de lave, dans la caldeira Le volcan et le lac, depuis le belvédère de la ville de Masaya Place centrale de Masaya
Coulée de lave dans la caldeira Le volcan, depuis la ville de Masaya Place centrale de Masaya

Le Masaya est lors de notre passage en pleine activité ; celle ci se manifeste par un lac de lave, présent depuis décembre 2015. Il serait d'après certains spécialistes en voie de résorption. D'un diamètre d'environ 30 mètres et se situant à 200 mètres de profondeur, il s'enfoncerait dans le cratère Santiago, ce qui expliquerait la concentration importante de gaz. Le phénomène est donc moins impressionnant qu'à la réouverture du parc au public, au printemps 2016 ; mais la vitesse des courants de convection offre néanmoins un spectacle incroyable et hypnotisant. Grâce à son accès facile en voiture et sa proximité de Managua, le site reste très fréquenté et la gestion en est militaire : 10$ par personne la nuit, accès limité à un belvédère aménagé et pour une durée maximale de quinze minutes. 3$ le jour, avec un accès limité à 5 minutes !

Le belvédère public, dominé par une croix Le belvédère public, vu depuis la croix Le lac de lave, depuis le belvédère public
Vue sur le belvédère public Le belvédère, vu de la croix Depuis le belvédère
Contingent de visiteurs, pour les 15 minutes allouées Lumières de la ville de Masaya Coulée de voitures, redescendant du sommet
Et un contingent pour 15 minutes Au fond, les lumières de Managua "Coulée" de voitures

Un autre belvédère, inaccessible au public, offre une vue plus directe, mais se trouve sous le vent, c'est à dire au milieu des remontées de gaz soufrés ; le masque à gaz n'est pas un luxe ! Ce belvédère est parsemé d'un volume important de cheveux de Pelée, fils de lave se refroidissant dans le panache et transportés par le vent.

Le lac de lave, depuis le belvédère Sud Le lac de lave, depuis le belvédère Sud Cheveux de Pelée
Vue diurne depuis le belvédère Sud Vue nocturne depuis le belvédère Sud Cheveux de Pelée

Une piste permet également d'aller jeter un oeil sur le cratère Masaya. Ce volcan, avec des laves très fluides, a connu plusieurs coulées de lave ; la dernière coulée du Masaya date de 1772, la dernière du Nindiri de 1670. Une quinzaine de tunnels de lave sont recensés das la caldeira. Nous visitons l'un d'eux, la cueva de Xinancanostoc, sur 150m environ.

Au bord du cratère principal (cratère Masaya) Dans le tunnel de lave Dans le tunnel de lave
Au bord du cratère Masaya Dans le tunnel de lave Dans le tunnel de lave
Les volcans du Nicaragua
Pour afficher les photos de la page sous forme de diaporama, cliquez sur ce lien
(C) P. Leflon ; dernière mise à jour : 02/02/2018