Mardi 8 avril 2003

Nous partons au petit matin pour Velas, sur l'île de Sao Jorge, à 1h15 de bateau avec escale sur l'île de Pico, dont le sommet conique émerge des nuages à 2531m d'altitude. La mer n'est pas très agitée, mais encore trop à mon goût. A l'arrivée, et en attendant le repas, nous montons avec Sophie sur une falaise qui domine la ville.

Les taxis nous conduisent dans l'après-midi jusqu'à un point de vue sur la côte Sud, d'où nous redescendons vers le village d'Urzelina. Le temps est magnifique et ensoleillé ; nous empruntons d'anciens chemins pavés et bordés de galets de lave, et plus ou moins dégagés de la végétation. Nous apercevons quelques bananiers, des caféiers,...

Mercredi 9 avril 2003

Départ pour le pic de l'Espérance, qui domine l'île de Sao Jorge à 1067m. Les taxis nous laissent sous la pluie au Pico das Caldeirinhas, au centre de l'île. Ensuite, nous marchons vers l'Est, dans le brouillard et sous la pluie, jusqu'au flanc du pic, sur lequel nous grimpons tout de même, pour le principe. Nous nous y enfonçons dans d'invraisemblables épaisseurs d'herbes et de mousses, qui achèvent de tremper chaussures et pantalons. La vue est totalement bouchée ; de très brèves éclaircies nous laissent parfois entrevoir la côte, 1000m plus bas.

Pour le repas, nous forçons la porte vermoulue d'un hangar qui abrite le matériel de marquage des vaches, très nombreuses sur toutes les îles des Açores. Nous reprenons ensuite notre marche sous une pluie encore plus forte vers Faja do Ouvidor, sur la côte Nord de l'île. Les taxis viennent nous rechercher dans un bistro où les femmes du groupe s'opposent bruyamment dans une partie endiablée de baby-foot, sous l'oeil médusé des joueurs de cartes (ou plutôt des distributeurs de cartes, car ils passent leur temps à distribuer le jeu mais ne jouent que très rarement...)

Jeudi 10 avril 2003

Les taxis nous conduisent de nouveau sur les crêtes Est de l'île, à Serra do Topo. Il pleut de nouveau, mais la vue est moins bouchée qu'hier. Alors que nous descendons vers la caldeira de Sao Christo sur la côte Nord, nous parvenons à entrevoir la vallée.

Arrivés au bord de la lagune, paraît-il riche en palourdes, nous y trouvons une terrasse abritée de la pluie qui nous permet de prendre le pique-nique. Nous longeons ensuite la côte pendant une petite heure avant de rejoindre Faja dos Cubres, où le bistro est hélas fermé... De retour à Velas, nous prenons connaissance du bulletin météo de demain, qui annonce une tempête violente de vendredi à lundi, avec suspension provisoire probable des bateaux et des avions desservant Sao Jorge.

Mardi 8 avril 2003


Nous partons au petit matin pour Velas, sur l'île de Sao Jorge, à 1h15 de bateau avec escale sur l'île de Pico, dont le sommet conique émerge des nuages à 2531m d'altitude. La mer n'est pas très agitée, mais encore trop à mon goût. A l'arrivée, et en attendant le repas, nous montons avec Sophie sur une falaise qui domine la ville.

Vue sur le Pico, au dessus de Velas Sophie s'est trouvé un compagnon... un peu collant !
Le Pico Sophie... et son chat

Les taxis nous conduisent dans l'après-midi jusqu'à un point de vue sur la côte Sud, d'où nous redescendons vers le village d'Urzelina. Le temps est magnifique et ensoleillé ; nous empruntons d'anciens chemins pavés et bordés de galets de lave, et plus ou moins dégagés de la végétation. Nous apercevons quelques bananiers, des caféiers,...

Chapelle Côte fleurie
Chapelle à Sao Jorge Côte de Sao Jorge

Mercredi 9 avril 2003

Départ pour le pic de l'Espérance, qui domine l'île de Sao Jorge à 1067m. Les taxis nous laissent sous la pluie au Pico das Caldeirinhas, au centre de l'île. Ensuite, nous marchons vers l'Est, dans le brouillard et sous la pluie, jusqu'au flanc du pic, sur lequel nous grimpons tout de même, pour le principe. Nous nous y enfonçons dans d'invraisemblables épaisseurs d'herbes et de mousses, qui achèvent de tremper chaussures et pantalons. La vue est totalement bouchée ; de très brèves éclaircies nous laissent parfois entrevoir la côte, 1000m plus bas.

Pic de l'Espérance : éclaircie fugitive
Pic de l'Espérance

Pour le repas, nous forçons la porte vermoulue d'un hangar qui abrite le matériel de marquage des vaches, très nombreuses sur toutes les îles des Açores. Nous reprenons ensuite notre marche sous une pluie encore plus forte vers Faja do Ouvidor, sur la côte Nord de l'île. Les taxis viennent nous rechercher dans un bistro où les femmes du groupe s'opposent bruyamment dans une partie endiablée de baby-foot, sous l'oeil médusé des joueurs de cartes (ou plutôt des distributeurs de cartes, car ils passent leur temps à distribuer le jeu mais ne jouent que très rarement...)

Jeudi 10 avril 2003

Les taxis nous conduisent de nouveau sur les crêtes Est de l'île, à Serra do Topo. Il pleut de nouveau, mais la vue est moins bouchée qu'hier. Alors que nous descendons vers la caldeira de Sao Christo sur la côte Nord, nous parvenons à entrevoir la vallée.

Descente vers la Faja de Sao Cristo Falaises à pic à la faja de Sao Cristo Lagune de la caldeira de Sao Cristo
Descente vers la Faja de Sao Cristo Falaises à la faja de Sao Cristo Lagune de la caldeira de Sao Cristo

Arrivés au bord de la lagune, paraît-il riche en palourdes, nous y trouvons une terrasse abritée de la pluie qui nous permet de prendre le pique-nique. Nous longeons ensuite la côte pendant une petite heure avant de rejoindre Faja dos Cubres, où le bistro est hélas fermé... De retour à Velas, nous prenons connaissance du bulletin météo de demain, qui annonce une tempête violente de vendredi à lundi, avec suspension provisoire probable des bateaux et des avions desservant Sao Jorge.

La chapelle nous fournit un abri provisoire Faja do Belo Chapelle de la Faja do Belo
Chapelle de Sao Jorge Faja do Belo Faja do Belo
Ile de Faial Revenir en haut de la page  Tempête à Sao Jorge

Pour afficher les photos de la page sous forme de diaporama, cliquez sur ce lien

(C) P. Leflon ; dernière mise à jour : 21/04/2003

Ile de Faial
 Tempête à Sao Jorge