Vendredi 5 novembre 2004

Le temps enfin dégagé nous permet de nous lancer dans l'ascension du Villarica, qui culmine à 2850m. Un télésiège nous permet de franchir les 400 premiers mètres de neige ; il ne nous reste qu'à grimper dans la neige et la glace les 1050 derniers mètres, sous la conduite d'un guide et au milieu de nombreux groupes qui profitent du beau temps enfin revenu. Les crampons et le piolet nous seront bien utiles dans la montée ; mais la neige et la glace fondant rapidement, nous serons déçus de ne pas mieux descendre sur les fesses les pentes pourtant raides du volcan.
Le temps est finalement superbe, et nous permet d'admirer le cratère, où nous entendons sans vraiment la voir la lave qui bouillonne.

Depuis 1958, le Villarrica est entré en éruption plus de 50 fois, dont 20 fois de façon explosive. L'éruption de 1971 a fait fondre de grands volumes de neige et de glace, et généré des coulées de boue dévastatrices. Sa dernière éruption a commencé le 30 octobre 1984 et pris fin le 26 février 1985.

Le soir, une virée aux thermes d'Huife, à 33 km de Pucon, nous permettra de nous détendre, d'y dîner et d'admirer sur le chemin du retour les halos rouges au sommet du volcan.

Samedi 6 novembre 2004

Le temps est superbe ; nous nous dirigeons de nouveau vers le flanc du Villarrica. Nous commençons par aller rechercher sur les indications d'Hugo Moreno des arbres carbonisés pris dans une ancienne éruption du Villarrica. Nous suivons ensuite un sentier qui chemine au milieu des lengas, qui rabougrissent avec l'altitude, et d'espèces de bambous.
Nous atteignons ainsi un mirador, puis des hornitos et cratères adventifs.
L'après-midi, nous visitons les 200 premiers mètres d'un important réseau de tunnels de lave, dépassant en certains endroits plus de 10 mètres de hauteur. Nous allons enfin admirer le coucher de soleil sur le bord du lac, sans pour autant retrouver les couleurs illustrant les cartes postales.

Vendredi 5 novembre 2004

Le temps enfin dégagé nous permet de nous lancer dans l'ascension du Villarica, qui culmine à 2850m. Un télésiège nous permet de franchir les 400 premiers mètres de neige ; il ne nous reste qu'à grimper dans la neige et la glace les 1050 derniers mètres, sous la conduite d'un guide et au milieu de nombreux groupes qui profitent du beau temps enfin revenu. Les crampons et le piolet nous seront bien utiles dans la montée ; mais la neige et la glace fondant rapidement, nous serons déçus de ne pas mieux descendre sur les fesses les pentes pourtant raides du volcan.

Le volcan Villarrica domine la ville de Pucon Début de l'ascension vers le cratère du Villarrica, fumant dans le ciel bleu Les personnages à droite témoignent des pentes abruptes et profondes du cratère
Pucon dominée par le Villarrica Ascension vers le cratère du Villarrica Cratère du Villarrica

Le temps est finalement superbe, et nous permet d'admirer le cratère, où nous entendons sans vraiment la voir la lave qui bouillonne.

Depuis 1958, le Villarrica est entré en éruption plus de 50 fois, dont 20 fois de façon explosive. L'éruption de 1971 a fait fondre de grands volumes de neige et de glace, et généré des coulées de boue dévastatrices. Sa dernière éruption a commencé le 30 octobre 1984 et pris fin le 26 février 1985.

Restons prudents pour regarder ce que le monstre nous cache.... Le fond du cratère, au pied d'un a-pic impressionnant Le volcan Villarrica... nous y étions il y a quelques heures !
Cratère du Villarrica Cratère du Villarica Le Villarrica

Le soir, une virée aux thermes d'Huife, à 33 km de Pucon, nous permettra de nous détendre, d'y dîner et d'admirer sur le chemin du retour les halos rouges au sommet du volcan.

Pucon et le sanctuaire de Cani

Samedi 6 novembre 2004

Le temps est superbe ; nous nous dirigeons de nouveau vers le flanc du Villarrica. Nous commençons par aller rechercher sur les indications d'Hugo Moreno des arbres carbonisés pris dans une ancienne éruption du Villarrica. Nous suivons ensuite un sentier qui chemine au milieu des lengas, qui rabougrissent avec l'altitude, et d'espèces de bambous.

A la recherche d'arbres carbonisés, sur les flancs du Villarrica Arbres carbonisés : ces arbres pris dans les cendres se sont transformés en charbon de bois Vue vers le volcan, depuis les rives d'un lahar Forêt de lengas
Recherche d'arbres carbonisés Arbres carbonisés Le Villarrica Forêt de lengas

Nous atteignons ainsi un mirador, puis des hornitos et cratères adventifs.

Le Llaima s'offre enfin à notre vue (3125m, 6 éruptions depuis 1994) Cratères adventifs sur les flancs du Villarrica Petit tube de lave sur les flancs du Villarrica
Le Llaima Cratères adventifs Tube de lave sur le Villarrica

L'après-midi, nous visitons les 200 premiers mètres d'un important réseau de tunnels de lave, dépassant en certains endroits plus de 10 mètres de hauteur. Nous allons enfin admirer le coucher de soleil sur le bord du lac, sans pour autant retrouver les couleurs illustrant les cartes postales.

Ce tunnel de lave atteint 30 mètres de hauteur en certains endroits Le volcan Villarrica au coucher de soleil, depuis Pucon Coucher de soleil sur le lac Villarrica, à Pucon
Tunnel de lave sur le Villarrica Le Villarrica, depuis Pucon Lac Villarrica, à Pucon
Pucon et le sanctuaire de Cani

Pour afficher les photos de la page sous forme de diaporama, cliquez sur ce lien

(C) P. Leflon ; dernière mise à jour : 05/12/2004



Pucon et le sanctuaire de Cani
Valdivia