L'Erta Ale

Du 05/03/2011 au 07/03/2011

Huit ans après, nous voilà donc de retour au bord de ce lac de lave mythique... mais cette fois, nous ne sommes plus seuls : de nombreux groupes montent en fin d'après-midi pour admirer le spectacle nocture, redescendent aussitôt ou passent la nuit dans les cabanes en haut de la caldeira pour redescendre au petit matin. Les français ont pendant ces années été les seuls à fréquenter le cratère ; ce n'est plus le cas, et les guides apprennent à connaître les us et coutumes de nombreuses nationalités du monde.....

Quant à nous, dès notre arrivée, nous descendons immédiatement dans la caldeira pour installer notre bivouac de deux nuits, avant d'aller contempler le spectacle nocturne.... féérique. Le lac de lave du puits sud n'est qu'à 25m du cratère, beaucoup plus petit qu'il y a huit ans, en fait depuis le débordement de Novembre 2010.

Après une courte nuit ponctuée de quelques gouttes de pluie, nous faisons le tour de la caldeira, allant visiter le cratère Nord seulement marqué par une émission de fumerolles.

Nous grimpons également sur une butte qui domine le puits sud et nous offre une vue panaoramique sur l'ensemble de la caldeira.

Une nouvelle nuit commence, avec de nouveau le spectacle envoutant du lac de lave, avec les plaques sombres séparées par des fractures de lave fluide, qui jaillit parfois en fontaines ou en éclatement de grosses bulles.

Notre sommeil sera abrégé par une pluie assez soutenue, qui nous conduit à plier bagage dès 4h ; nous remontons sur l'arête de la caldeira, où nous prenons le petit déjeuner avant d'amorcer la redescente, avec le retour du temps sec.

L'Erta Ale

La chaîne de l'Erta Ale est une ancienne chaîne volcanique sous marine ; bien que peu élevé (613 mètres d'altitude), l'Erta Ale est très étendu : trente kilomètres de diamètre. Il fait partie d'un système volcanique comprenant du Nord au Sud le Gada Ale, l'Alu-Dala Filla, le Borale Ale, l'Erta Ale, l'Hayli Gub et l'Ale Bagu qui s'étire sur 95 kilomètres de long et 42 kilomètres de large. Il a une superficie de 3 800 m2 et se trouve aussi au sud du volcan Dallol. L'Erta Ale possède à son sommet une caldeira de 1 600 mètres de long sur 700 mètres de large orientée nord-sud. Dans la caldeira se trouvent deux cratères en forme de puits circulaires et aux parois verticales. Selon l'activité volcanique, des lacs de lave se logent dans ces cratères et disparaissent ou débordent temporairement. Situé dans une région désertique et peu facile d'accès, l'Erta Ale n'est étudié des volcanologues que depuis la fin des années 1960 et le début des années 1970 mais il a été observé par des Européens pour la première fois en 1841 et a été gravi en 1873.

L'Erta Ale

Du 05/03/2011 au 07/03/2011


Huit ans après, nous voilà donc de retour au bord de ce lac de lave mythique... mais cette fois, nous ne sommes plus seuls : de nombreux groupes montent en fin d'après-midi pour admirer le spectacle nocture, redescendent aussitôt ou passent la nuit dans les cabanes en haut de la caldeira pour redescendre au petit matin. Les français ont pendant ces années été les seuls à fréquenter le cratère ; ce n'est plus le cas, et les guides apprennent à connaître les us et coutumes de nombreuses nationalités du monde.....

Quant à nous, dès notre arrivée, nous descendons immédiatement dans la caldeira pour installer notre bivouac de deux nuits, avant d'aller contempler le spectacle nocturne.... féérique. Le lac de lave du puits sud n'est qu'à 25m du cratère, beaucoup plus petit qu'il y a huit ans, en fait depuis le débordement de Novembre 2010.

Après une courte nuit ponctuée de quelques gouttes de pluie, nous faisons le tour de la caldeira, allant visiter le cratère Nord seulement marqué par une émission de fumerolles.

La caldeira ; au fond, le puits Sud qui contient le lac de lave Le puits Nord, lac de lave figé pour le moment Nous prenons la pose devant un hornito, vieille connaissance
Au loin, le puits Sud Le puits Nord Pose devant un hornito
Intérieur de la caldeira Coulées de lave figées, dans la caldeira Cheveux de Pelée
Falaise de la caldeira Coulée de lave Cheveux de Pelée

Nous grimpons également sur une butte qui domine le puits sud et nous offre une vue panaoramique sur l'ensemble de la caldeira.

Vue panoramique de la caldeira Le puits sud Le lac de lave du puits sud
Vue sur la caldeira Le puits Sud Le lac de lave
Le lac de lave du puits sud Le lac de lave du puits sud Le puits sud vu de notre bivouac, en début de soirée
Le lac de lave Le lac de lave Le puits Sud

Une nouvelle nuit commence, avec de nouveau le spectacle envoutant du lac de lave, avec les plaques sombres séparées par des fractures de lave fluide, qui jaillit parfois en fontaines ou en éclatement de grosses bulles.

Le lac de lave du puits sud Le lac de lave du puits sud Le lac de lave du puits sud
Le lac de lave Le lac de lave Le lac de lave
Le lac de lave du puits sud Le lac de lave du puits sud
Le lac de lave Le lac de lave

Notre sommeil sera abrégé par une pluie assez soutenue, qui nous conduit à plier bagage dès 4h ; nous remontons sur l'arête de la caldeira, où nous prenons le petit déjeuner avant d'amorcer la redescente, avec le retour du temps sec.

L'Erta Ale

La chaîne de l'Erta Ale est une ancienne chaîne volcanique sous marine ; bien que peu élevé (613 mètres d'altitude), l'Erta Ale est très étendu : trente kilomètres de diamètre. Il fait partie d'un système volcanique comprenant du Nord au Sud le Gada Ale, l'Alu-Dala Filla, le Borale Ale, l'Erta Ale, l'Hayli Gub et l'Ale Bagu qui s'étire sur 95 kilomètres de long et 42 kilomètres de large. Il a une superficie de 3 800 m2 et se trouve aussi au sud du volcan Dallol. L'Erta Ale possède à son sommet une caldeira de 1 600 mètres de long sur 700 mètres de large orientée nord-sud. Dans la caldeira se trouvent deux cratères en forme de puits circulaires et aux parois verticales. Selon l'activité volcanique, des lacs de lave se logent dans ces cratères et disparaissent ou débordent temporairement. Situé dans une région désertique et peu facile d'accès, l'Erta Ale n'est étudié des volcanologues que depuis la fin des années 1960 et le début des années 1970 mais il a été observé par des Européens pour la première fois en 1841 et a été gravi en 1873.

Le Danakil

afficher les photos de la page sous forme de diaporama, cliquez sur ce lien

(C) P. Leflon ; dernière mise à jour :14/03/2011

Le Danakil
Retour sur Addis Abeba