Début Juillet 2002 : nous aurions aimé poursuivre notre randonnée de l'an dernier dans les Pyrénées et notamment l'étape abandonnée pour cause de neige au dessus de Gavarnie. Mais les dates de vacances imposent un départ en début de mois, peut-être trop tôt pour éviter ces écueils. Nous suivrons donc les GR 5 et 52, depuis Larche jusqu'à Menton. Cet itinéraire est totalement décrit dans le topo-guide de la FFRP, qui indique les refuges, gîtes et hôtels ; il est indispensable de réserver les hébergements, si on choisit comme nous de ne pas porter de tente !
Nous choisissons une formule relax : pas d'étape de plus de sept heures de marche, selon le topo-guide (estimations des temps de marche peut-être surévaluées pour les montées, sous évaluées pour les descentes ; donc globalement correctes !). Nous partons aussi tôt que l'heure du petit déjeuner le permet (6h pour les refuges, 8h pour les hôtels). Le temps est magnifique, à quelques rares exceptions temporaires ; nous nous rendrons compte au retour de la chance que nous avons eue ! La montagne est encore fleurie, et les animaux plus nombreux chaque année (chamois, bouquetins, marmottes).

Les GR5 et 52, de Larche à Menton

Début Juillet 2002 : nous aurions aimé poursuivre notre randonnée de l'an dernier dans les Pyrénées et notamment l'étape abandonnée pour cause de neige au dessus de Gavarnie. Mais les dates de vacances imposent un départ en début de mois, peut-être trop tôt pour éviter ces écueils. Nous suivrons donc les GR 5 et 52, depuis Larche jusqu'à Menton. Cet itinéraire est totalement décrit dans le topo-guide de la FFRP, qui indique les refuges, gîtes et hôtels ; il est indispensable de réserver les hébergements, si on choisit comme nous de ne pas porter de tente !

De Saint Etienne de Tinée au refuge de Longon Du refuge de Nice à la baisse du Camp d'Argent Du Boréon au refuge de Nice Du refuge de Longon au Boréon De la baisse du Camp d'Argent à Menton De Larche à Saint Etienne

Nous choisissons une formule relax : pas d'étape de plus de sept heures de marche, selon le topo-guide (estimations des temps de marche peut-être surévaluées pour les montées, sous évaluées pour les descentes ; donc globalement correctes !). Nous partons aussi tôt que l'heure du petit déjeuner le permet (6h pour les refuges, 8h pour les hôtels). Le temps est magnifique, à quelques rares exceptions temporaires ; nous nous rendrons compte au retour de la chance que nous avons eue ! La montagne est encore fleurie, et les animaux plus nombreux chaque année (chamois, bouquetins, marmottes).


Pour afficher toutes les photos de la balade sous forme de diaporama, cliquez sur ce lien.



De Larche au refuge de Bousieyas Du refuge de Bousieyas à Saint-Etienne de Tinée De Saint-Etienne de Tinée au refuge de Roya Du refuge de Roya au refuge de Longon Du refuge de Langon à Saint-Sauveur  


De Saint-Sauveur à Saint-Dalmas De Saint-Dalmas au Boréon Du Boréon au refuge de la Cougourde Du refuge de la Cougourde au refuge de Nice



Du refuge de Nice au refuge des Merveilles Du refuge des Merveilles au col de Turini Du col de Turini à Sospel De Sospel à Menton Faune et flore du Mercantour  
Faune et flore du Mercantour Revenir en haut de la page De Larche au refuge de Bousiéyas
(C) P. Leflon ; dernière mise à jour : 09/08/2002

Vous pouvez sélectionnez une étape par le menu, ou en cliquant sur l'image ci-dessous correspondant à cette étape.



Faune et flore du Mercantour
De Larche au refuge de Bousiéyas