Le GR65, du Puy à Genève

 
 

Eté 2011... nous renonçons in extremis et pour des raisons indépendantes de notre volonté à notre projet initial qui consistait soit à faire le tour de la Vanoise, soit à poursuivre le GR10 dans les Pyrénées. Nous décidons de prendre le train jusqu'au Puy, et de là de rejoindre Genève en suivant le GR65. En fait, nous marcherons sur le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle.... mais dans l'autre sens, ce qui intriguera beaucoup de pélerins que nous croiserons ainsi que nos hôtes.
N'ayant rien retenu mais choisissant la solution confort, nous réservons chaque jour l'hébergement pour le surlendemain, en gîte, chambre d'hôtes ou hôtel selon la disponibilité. Nous aurons quelques soucis à Saint Julien Molin Molette et à Chanaz, ce qui nous conduit à adapter à la marge les étapes proposées dans le topo guide du GR. Les étapes sont de 20 kilomètres en moyenne, avec un dénivelé toujours faible, un peu plus élevé pour l'arrivée à Yenne. Malgré une météo très alarmiste, nous ne marcherons au maximum un quart d'heure sous une pluie légère, avec beaucoup de chance à Tence, et avec quelques averses carabinées... la nuit.
Le paysage est varié et agréable sur l'itinéraire, à l'exception peut-être de la traversée de l'Isère, assez monotone et plate. Par contre, le chemin n'est pas partout balisé pour la marche "à contresens", en particulier dans le Nord-Isère.

Aller à la page précédente
Pour afficher les photos de la page sous forme de diaporama, cliquez sur ce lien
(C) P. Leflon ; dernière mise à jour : 15/08/2011