Le Mauna Kea et ses observatoires
Mercredi 21 avril 2004

Journée moins physique aujourd'hui : nous allons jeter un oeil sur la cascade de l'arc en ciel (Rainbow Fall) et sur l'énorme figuier banian qui la jouxte. Ses branches poussent horizontalement et retombent en racine qui se replantent pour arriver à faire un arbre avec un tronc multiple de très grande taille. Ses racines font éclater le béton et les routes. Nous partons ensuite vers les cascades Akaka et Kahuna, au nord de Hilo. La végétation autour de ses cascades est magnifique, et vous pouvez en voir un échantillon sur la page de ce site consacrée à la flore et à la faune.
Nous prenons ensuite la direction du Mauna Kea. Le sommet de ce volcan éteint (sa dernière éruption date de 4500 ans) culmine à 4205m au dessus de l'Océan. Il a perdu 1067m en 500 000 ans, car il s'enfonce sous son propre poids. L'air à son sommet y est clair et non turbulent malgré le vent souvent violent ; en outre, il n'est proche d'aucune ville dont l'éclairage perturberait l'observation des astres. Par conséquent, deux douzaines de téléscopes de toutes nationalités ont été installés sur son sommet désert. Une belle route monte jusqu'à un centre d'accueil, à 2800m. Ensuite, 15km de piste dont une moitié non goudronnée conduisent au sommet, que l'on atteint ainsi en voiture avec seulement quelques précautions minimes (blocage de la boîte automatique, arrêt de la climatisation).
Nous montons tranquillement dans l'après-midi, nous arrêtant au centre d'accueil pour visionner plusieurs films. En fin d'après-midi, nous rejoignons le sommet. Le vertige dû au manque d'oxygène nous prend dès la sortie du véhicule ; après quelques minutes d'accoutumance, nous montons le petit monticule qui marque le sommet de l'île. La nuit tombe, nous admirons le coucher du soleil et le lever des étoiles. Les plus courageux bravent le froid pour faire des photos des étoiles, à côté des énormes télescopes dont les mouvements s'accompagnent de grincements et de bruits de glissements ; les autres se mettent à l'abri des voitures, et redescendent pour aller admirer Jupiter, ainsi que Saturne et ses anneaux, depuis le télescope du centre d'accueil.

Mercredi 21 avril 2004

Journée moins physique aujourd'hui : nous allons jeter un oeil sur la cascade de l'arc en ciel (Rainbow Fall) et sur l'énorme figuier banian qui la jouxte. Ses branches poussent horizontalement et retombent en racine qui se replantent pour arriver à faire un arbre avec un tronc multiple de très grande taille. Ses racines font éclater le béton et les routes. Nous partons ensuite vers les cascades Akaka et Kahuna, au nord de Hilo. La végétation autour de ses cascades est magnifique, et vous pouvez en voir un échantillon sur la page de ce site consacrée à la flore et à la faune.

Cascade de Rainbow Fall Enorme figuier banian Cascade Akaka Cascade de Kahuna
Rainbow Fall Figuier banian Cascade Akaka Cascade Kahuna

Nous prenons ensuite la direction du Mauna Kea. Le sommet de ce volcan éteint (sa dernière éruption date de 4500 ans) culmine à 4205m au dessus de l'Océan. Il a perdu 1067m en 500 000 ans, car il s'enfonce sous son propre poids. L'air à son sommet y est clair et non turbulent malgré le vent souvent violent ; en outre, il n'est proche d'aucune ville dont l'éclairage perturberait l'observation des astres. Par conséquent, deux douzaines de téléscopes de toutes nationalités ont été installés sur son sommet désert. Une belle route monte jusqu'à un centre d'accueil, à 2800m. Ensuite, 15km de piste dont une moitié non goudronnée conduisent au sommet, que l'on atteint ainsi en voiture avec seulement quelques précautions minimes (blocage de la boîte automatique, arrêt de la climatisation).

Cônes volcaniques, au sommet Il fait frisquet à 4200m !  
Sommet du Mauna Kea La pose au sommet  

Nous montons tranquillement dans l'après-midi, nous arrêtant au centre d'accueil pour visionner plusieurs films. En fin d'après-midi, nous rejoignons le sommet. Le vertige dû au manque d'oxygène nous prend dès la sortie du véhicule ; après quelques minutes d'accoutumance, nous montons le petit monticule qui marque le sommet de l'île. La nuit tombe, nous admirons le coucher du soleil et le lever des étoiles. Les plus courageux bravent le froid pour faire des photos des étoiles, à côté des énormes télescopes dont les mouvements s'accompagnent de grincements et de bruits de glissements ; les autres se mettent à l'abri des voitures, et redescendent pour aller admirer Jupiter, ainsi que Saturne et ses anneaux, depuis le télescope du centre d'accueil.

  Observatoires Coucher de soleil  
  Observatoires Coucher de soleil  
Coulées de lave du Pu'u'o'o

Pour afficher les photos de la page sous forme de diaporama, cliquez sur ce lien

(C) P. Leflon ; dernière mise à jour : 21/05/2004



Coulées de lave du Pu'u'o'o
Balade sur le Napau trail et le Naulu trail