Yakushima

Située à 135 kilomètres au sud de Kogashima, cette île d'un diamètre de 25 kilomètres et de 14 000 habitants est inscrite au patrimoine mondial de l'humanité en raison de sa flore. Elle compte en effet 1 300 espèces végétales, dont de nombreuses sont endémiques ; parmi celles-ci, les cèdres de Yaku sont la plus connue. D'une circonférence de 43 mètres, le doyen de ces arbres poussant naturellement sur l'île, même s'ils sont entretenus depuis plusieurs siècles, compte 7 200 ans. L'île est également peuplée de daims de Yaku et de macaques, que nous aurons l'occasion de rencontrer de près. Cette île granitique culmine à 1 935 m (mont Minayoura) ; plus de trente sommets dépassent 1 000  mètres.

Les poissons volants constituent l'attraction majeure sur le ferry qui nous amène à Yakushima, en ce lundi 14 octobre ; nous prenons possession de notre ryokan, constitué de bungalows de bois situés au milieu d'une forêt de fougères arborescentes. Nous partons aussitôt faire le tour de l'île, prenant le temps d'un bain dans une plage de sable aux gros grains ; les quelques Japonais présents nous regardent avec de gros yeux, comme si la baignade n'était convenable qu'en été ; pourtant, la température de l'eau est très agréable !
Le lendemain, nous faisons une première excursion dans la forêt, en direction d'un point de vue constitué par un rocher qui domine les environs. Sur ce chemin assez fréquenté, nous admirons des cèdres plurimillénaires, et aurons l'occasion d'être observés par quelques macaques, et d'admirer de petits daims de Yaku.

Mercredi, nous réitérons, par une balade avec un dénivelé d'environ 500 mètres, qui nous conduira à 1 492 mètres d'altitude. Au retour, nous aurons beaucoup de mal à pénétrer dans la voiture en raison d'un macaque installé sur le rétroviseur, qui ne rêvait que d'y entrer, et qui ne nous lâchera qu'après plusieurs kilomètres. Nous nous paierons le luxe d'une nouvelle baignade, dans une anse totalement aménagée, mais déserte.
Après une matinée farniente, nous rejoignons Kagoshima, où nous attend dans le ryokan un festin encore plus copieux que lors de notre précédent passage...

Yakushima

Située à 135 kilomètres au sud de Kogashima, cette île d'un diamètre de 25 kilomètres et de 14 000 habitants est inscrite au patrimoine mondial de l'humanité en raison de sa flore. Elle compte en effet 1 300 espèces végétales, dont de nombreuses sont endémiques ; parmi celles-ci, les cèdres de Yaku sont la plus connue. D'une circonférence de 43 mètres, le doyen de ces arbres poussant naturellement sur l'île, même s'ils sont entretenus depuis plusieurs siècles, compte 7 200 ans. L'île est également peuplée de daims de Yaku et de macaques, que nous aurons l'occasion de rencontrer de près. Cette île granitique culmine à 1 935 m (mont Minayoura) ; plus de trente sommets dépassent 1 000  mètres.

Arrivée sur l'île Une plage bien tentante ! Nous n'avons pas résisté à l'envie de baignade...
Arrivée à Yakushima Plage de Yakushima Plage de Yakushima

Sakurajima

Les poissons volants constituent l'attraction majeure sur le ferry qui nous amène à Yakushima, en ce lundi 14 octobre ; nous prenons possession de notre ryokan, constitué de bungalows de bois situés au milieu d'une forêt de fougères arborescentes. Nous partons aussitôt faire le tour de l'île, prenant le temps d'un bain dans une plage de sable aux gros grains ; les quelques Japonais présents nous regardent avec de gros yeux, comme si la baignade n'était convenable qu'en été ; pourtant, la température de l'eau est très agréable !

Chemin dans la forêt de cèdres En route vers les sommets de l'île ! Point de vue....
Sous les cèdres Vers les sommets de Yakushima Point de vue

Le lendemain, nous faisons une première excursion dans la forêt, en direction d'un point de vue constitué par un rocher qui domine les environs. Sur ce chemin assez fréquenté, nous admirons des cèdres plurimillénaires, et aurons l'occasion d'être observés par quelques macaques, et d'admirer de petits daims de Yaku.

Il paraît que des touristes se perdent fréquemment sur ces sommets... Cèdres Cette souche de plus de trois mètres provient d'un vétéran ! Fougères arborescentes
Sommets de Yakushima Cèdres Souche de cèdre Fougères

Mercredi, nous réitérons, par une balade avec un dénivelé d'environ 500 mètres, qui nous conduira à 1 492 mètres d'altitude. Au retour, nous aurons beaucoup de mal à pénétrer dans la voiture en raison d'un macaque installé sur le rétroviseur, qui ne rêvait que d'y entrer, et qui ne nous lâchera qu'après plusieurs kilomètres. Nous nous paierons le luxe d'une nouvelle baignade, dans une anse totalement aménagée, mais déserte.

Un invité bien encombrant... Et il s'accroche !
Macaque Macaque

Après une matinée farniente, nous rejoignons Kagoshima, où nous attend dans le ryokan un festin encore plus copieux que lors de notre précédent passage...


Sakurajima

Pour afficher les photos de la page sous forme de diaporama, cliquez sur ce lien

(C) P. Leflon ; dernière mise à jour : 11/11/2002

Sakurajima
Kaimon Dake et Kyoto