Varsovie


Cet immeuble hideux et qu'on ne peut rater est le monument au communisme. Il aurait également servi de siège à Coca Cola lors de l'ouverture du pays. Tout un symbole, effectivement.

Monument au communisme

Varsovie a été complètement rasé pendant la guerre ; la reconstruction de la vieille ville a été réalisée à l'identique (c'est impressionnant de comparer les photos avant la guerre, à la fin de la guerre, avec la réalité d'aujourd'hui). Le reste de la ville est par contre moderne et sans style à mon goût, et notamment l'ancien ghetto dont il ne reste apparamment plus rien.

Au fond de cette rue commerçante et moderne, l'entrée de la vieille ville, reconstruite à l'identique à la fin de la guerre. Cette rue n'est normalement pas piétonne et le trafic y est d'habitude intense, mais ce jour était jour de fête. Place du marché ; ce champ de ruines à la fin de la guerre a été reconstruit strictement à l'identique. Le résultat est magnifique. Mais il y a un prix à payer pour visiter ce haut lieu touristique de Varsovie : celui de la bière, plus du double de la normale ! Quelques parcs et fontaines agrémentent joliment la ville moderne, comme ici à proximité du monument au soldat inconnu.
Entrée de la vieille ville Place du marché Vers le monument du soldat inconnu

Quelques clichés qui me resteront : les trains taggés comme à New-York, et les charrettes à cheval sur les routes et dans les champs.

  Finalement, l
Ce sympathique paysan se demande encore si c'est lui ou son cheval que je voulais photographier. Par contre, les rencontres nocturnes sur les routes polonaises sont moins drôles : piétons eméchés, cyclistes sans lumière et en tenue sombre transforment la conduite en calvaire.  
  "Art" de la rue
Livraison du lait  
Aller à la page précédente Revenir en haut de la page Aller à la page suivante
Pour afficher les photos de la page sous forme de diaporama, cliquez sur ce lien
(C) P. Leflon ; dernière mise à jour : 08/06/2001