Lundi 16 Avril 2001

Tour de l'île en voiture et retour à la case départ sont au programme. Pour ce dernier jour d'itinérance, il fait ... beau !

Nous visitons la villa Folio à Hell Bourg, case créole typique du XIXème siècle, et son exubérant jardin. Des papillons monarques éclosent sous nos yeux, se sèchent les ailes, se lancent dans les airs... et se trouvent prisonniers des magnifiques araignées bib dont les toiles entourent complètement les arbustes.

  Qu'elle est douce au contact ; pourtant, Sylvie n'apprécie pas. Le jardin de la Case Folio, à Hell Bourg Cascade du Voile de la Mariée  
  Bib Case Folio Voile de la mariée  

Nous descendons ensuite la rivière du Mat, avec un arrêt à la cascade du voile de la mariée, au bassin de la Paix où nous accédons par un escalier "accès interdit".

  Autre cascade, moins connue mais plus haute ! La rivière des Roches, au bassin La Paix Bassin La Paix  
  Cascade Rivière des Roches Bassin la Paix  

Nous pique-niquons à l'anse des Cascades, où l'arrivée des barques de pêcheurs et la vente des poissons constituent un spectacle animé et coloré.

Arrivée d'une barque de pêche à l'anse des Cascades Les curieux et les acheteurs se précipitent La foule des curieux autour de la barque Il a eu le dernier mot, et est fier de son achat !
Anse des Cascades Anse des Cascades Anse des Cascades Anse des Cascades

Nous longeons ensuite le Grand Brûlé, exutoire de la plupart des coulées de la Fournaise. Certaines atteignent la mer, comme celle de 1986 qui a permis à l'île de gagner 25 hectares au niveau de la Pointe de la Table (et aux habitants de jouir d'un magnifique spectacle). Aujourd'hui, suite à l'action puissante de l'océan, il n'en reste que 15 hectares.

Le Grand Brûlé, exutoire des coulées de la Fournaise. Les dernières coulées fument encore.
Le Grand Brûlé
  Coulée au niveau de la route La route a eu chaud ! A la pointe de la Table, sur la coulée de 1986  
  Coulée au niveau de la route Coulée Pointe de la Table  

Enfin, nous rejoignons l'hôtel de l'Hermitage, avec des embouteillages impressionnants mais paraît-il quotidiens. Après une désinfection rapide, nous nous retrouvons au restaurant, pour la cérémonie de remise des lacets d'argent, délivrés à l'unanimité du juré à l'ensemble du groupe. Nathalie nous quitte pour rejoindre ses nouveaux compagnons, pour la traversée pédestre de l'île.

Aller à la page précédente

Mardi 17 avril 2001

Le temps est superbe ; je tente en vain de louer une voiture pour monter au Maïdo. Le jardin d'Eden étant exceptionnellement fermé, ce sera donc une journée de tourisme plage, avec ma première ampoule brillamment obtenue en marchant pieds nus de l'Hermitage à Saint Gilles.... Visite rapide de la ville, restaurant, plage avec une nouvelle pellicule de photos de poissons, punch, repas, rhum arrangé... le nouveau standard ! Une feuille d'agave me tape particulièrement dans l'oeil, et laissera des traces pendant plusieurs jours....

Bourse à selles Rascasse volante Idole des Maures
Bourse à selles Rascasse volante Idole des Maures
Aller à la page précédente

Mercredi 18 avril 2001

Dernier jour ; le premier groupe part le matin en taxi ; je vais faire un tour au jardin d'Eden, et Anne vient me chercher dans l'après-midi. Reste à affronter le supplice de la bétaillère 747 d'Air France, derrière un Grostasdmorv (dixit Pokemon) qui incline à fond son fauteuil y compris pour les repas, alors que la courte longueur de ses pattes antérieures ne lui permet même pas d'atteindre sa gamelle et l'oblige donc à rester en équilibre sur ses jambons rebondis, sans donc qu'il touche son dossier qui me démolit les genoux. M'enfin, j'avais qu'à être moins grand !

Il ne me reste donc qu'à trouver le temps et un moyen de transport plus sympa pour revenir ici, afin de mieux connaître ces magnifiques paysages et leurs habitants aussi accueillants !

Aller à la page précédente
Pour afficher les photos de la page sous forme de diaporama, cliquez sur ce lien
(C) P. Leflon ; dernière mise à jour : 03/05/2001