Lundi 27 janvier 2002

La nuit n'est pas géniale et brève : nous démarrons avec Tino et Salemane à 2h du matin, après un réveil à 1h15. Nous marchons dans les nuages ; le faisceau de la frontale donne la même impression qu'en voiture, lorsqu'on allume les pleins phares avec un brouillard épais : nous n'y voyons goutte... 4h30 après, nous sommes au sommet, à 4565m ; la température est légèrement inférieure à zéro, mais le vent souffle violemment. Il faut arracher à Tino, complètement frigorifié, les quelques dizaines de minutes que nous passerons au sommet.

Lever de soleil sur le sommet Le Kilimanjaro, au lever du soleil Victoire... nous avons atteint le sommet
Sommet du Meru Kilimanjaro Au sommet du Meru

Nous assistons au lever du soleil, vers le Kilimanjaro ; progressivement, l'intérieur du cratère se dessine, et les contours du cône de cendres (Ash Cone) se précisent. Un but de randonnée, très tentant, mais Tino nous expliquera qu'en raison des risques (?) son accès est soumis à une autorisation spéciale, qui n'est délivrée qu'à des fins de recherche.

  L'intérieur du cratère ; au fond, le sommet Le Kilimanjaro, au dessus du cratère du Meru Le Cône de cendres, et le sommet du volcan  
  Cratère et sommet du Meru Kilimanjaro Ash cone  

Camp de Saddle Hut (3565m)

Nous attaquons alors la redescente, qui durera deux heures jusque Saddle Hut, avec un temps et des vues superbes sur le Ash Cone et la caldeira.

Après un bref repos, nous repartons pour Miriakamba Hut où nous passons un après-midi relax ; l'Américain nous rejoindra en fin de journée.

 
Saddle Hut
Aller à la page précédente

Mardi 28 janvier 2002

Le temps est superbe ; nous redescendons vers Momela Gate, en faisant un long détour par le "chemin du Sud". Nous admirons de nombreux animaux, et en particulier deux buffles au détour du chemin, des singes colobes avec leur magnifique queue touffue, des antilopes, ...


Lumière du matin sur le Ash Cone et le Mont Meru

Ash cone et mont Meru

Abdallah et Anne nous attendent à l'entrée du parc ; là, on nous remet les deux diplômes, attestés par Tino : celui relatif à l'ascension du petit Meru, et celui du "pic socialiste". Il s'agit du nom donné au Meru entre 1964 et 1985. Un singe s'étant emparé de notre pique-nique, Abdallah nous emmène au restaurant, avant le retour à Arusha.

Aller à la page précédente

Mercredi 29 janvier 2002

Dispersion générale : Anne et Laurent partent pour Nairobi par la navette du matin, je les suis en début d'après-midi pour attraper mon avion qui me ramènera en hiver...

Aller à la page précédente
Pour afficher les photos de la page sous forme de diaporama, cliquez sur ce lien
(C) P. Leflon ; dernière mise à jour : 20/02/2002